Table ronde à plusieurs voix

20170125_214811Semaine de l’unité des chrétiens
Cette soirée a été organisée par le p. Raphaël Bui. *Il nous présente les quatre intervenants des confessions suivantes_:
– Protestante : le Pasteur Luc Serrano*- Assemblée de Dieu, Pentecôtiste : le Pasteur Michel Forey *- Catholique_: le diacre : Jean-Pierre Flak et Simone Monset du Renouveau charismatique
Le thème choisi : l’Evangélisation avec la citation de Saint Paul : « Malheur à moi si je n’annonce pas l’Evangile. » Les intervenants gênés par ce terme, préfèrent : Partage de la Parole. Quelques expressions émanant de l’échange : « L’Evan­gélisation peut s’adapter à n’importe quelle culture » « Evangéliser c’est annoncer la Bonne nouvelle de Jésus-Christ dans nos vies. » « C’est grâce au partage de la Parole de Dieu que je suis revenu à l’Eglise. C’est une nourriture capitale que je partage…Je suis serviteur de la Parole. » « La présence du Seigneur me fait vivre… Joie d’aller vers les autres. » « Le nombre de ceux qui ont besoin du Christ est bien plus grand que ceux qui sont dans l’Eglise. »
Une grande discussion eut lieu autour de la laïcité. «En France, on est bloqué par la laïcité.» «Nous sommes assez frileux pour parler de notre foi. Toutes les valeurs d’aujourd’hui ont leurs racines dans le monde judéo-chrétien, et pourtant la société actuelle veut se débarrasser de son passé, surtout des signes religieux. »… Par quel mot rempla­cer la Fraternité ?
« Il y a deux manières d’évangéliser : 1) Mt, 28,19 : Allez, de toutes les nations, faites des disciples, les baptisant… 2 Jn 13 : A l’amour que vous aurez les uns pour les autres, tous vous reconnaîtront pour mes disciples… On nous reproche nos divisions. C’est un appel à nous rapprocher davantage, mieux nous comprendre pour nous accepter différents…
Pour conclure, le p. Raphaël propose une expression autre que celle annoncée au départ : «Bonheur à moi si j’an­nonce l’Evangile» et il nous invite à prier le Notre Père. Quelle ne fut pas notre surprise de voir les intervenants, au milieu, se donner la main chaleureusement, et par ce geste exprimer leur désir d’unité !

Soeur Marie-Thérèse & Soeur Marie-Céline