Paroisse Saint Bernard en Ségala | Diocèse de Rodez | Page 2

Veillée de Noël 2017

Veillée de Noël 2017 en l’église Saint Martin

Veillée de Noël en l’église Saint Martin de Naucelle

 Nous avons été très nombreux dans notre église à célébrer la naissance de Jésus, Dieu parmi nous. Nous formons un peuple en marche à la suite de Marie et de Joseph, des anges et des bergers et nous sommes invités à suivre cinq étoiles qui nous mènent à Dieu.

FOI, ESPERANCE, CONFIANCE, JOIE et PAIX nous font dépasser nos faiblesses, nos fragilités. Jésus ne peut grandir que si des femmes et des hommes l’accueillent, lui offrent un toit, une famille Dieu , une communauté.

C’est aujourd’hui que nous vivons cette marche vers et avec.

Dominique Job

2017 12 24 Veillée de Noël NaucelleA Noël les chrétiens célèbrent la manifestation de Dieu dans la naissance de Jésus. Tout comme il a sollicité Marie et Joseph, il rend chacun de nous responsable de son projet. A la suite de Marie, de Joseph, des bergers et des anges, peuple de Dieu en marche, accueillons cinq étoiles qui éclairent notre route.

Au plus rude de l’hiver, l’empereur Auguste avait jeté tout le peuple dans une agitation fiévreuse. Il veut compter ses sujets pour mesurer sa puissance. La foule qui se déplace constitue le peuple d’Israël, peuple de Dieu en marche, qui depuis longtemps vit dans l’attente d’un sauveur, d’un libérateur pour le soustraire à la domination romaine. L’ESPERANCE d’un Messie qui vienne du ciel avec puissance et éclat habite ce peuple. Ont-ils vu se lever une grande lumière ? Combien étaient-ils sur les routes ? A Bethléem ils occupaient tous les hébergements au point qu’il n’y avait plus de place dans la salle commune.
En cette nuit de Noël, laissons-nous habiter par l’ESPERANCE.

Marie est enceinte et arrive au terme. Marie raconte comment elle a dit oui au messager de Dieu pour être la mère du Sauveur. Elle témoigne de sa FOI. La foi qui est une écoute intérieure, un combat et une marche heureuse à la suite du Seigneur. Croire qu’elle pouvait l’accueillir en son sein, le mettre au monde et le donner aux hommes : c’est cela la grande œuvre qu’a faite le Seigneur pour elle, pour nous. Elle exulte de joie et rend grâce pour ce Dieu qui donne la vie.
En cette nuit de Noël, laissons-nous toucher par la FOI.

Joseph nous fait signe, il nous confie combien sa vie a été déroutée par la perspective d’une naissance imprévue lorsqu’il apprend que sa fiancée, Marie, est enceinte. Il nous dit sa volonté de tenir dans l’épreuve, de protéger Marie des insultes, de prendre en charge la venue et l’éducation de Jésus en s’appuyant sur la promesse et le secours de Dieu. Il nous révèle le véritable visage de la CONFIANCE. Dieu lui a confié Marie et Jésus. En les regardant, Joseph ne peut s’éloigner car ils n’ont que lui. Marie et Jésus me rappellent qu’il n’y a pas besoin de savoir pour servir la volonté de Dieu, seule la confiance suffit.
En cette nuit de Noël, laissons-nous saisir par la CONFIANCE.

Jésus dans la mangeoire ouvre largement les bras en geste de PAIX. Il se révèle ainsi comme Prince de la Paix annonçant la paix sans fin pour la maison de David. Dieu est proche de chacun, il relève celui qui tombe, il guérit les cœurs brisés, il appelle à devenir meilleurs. Dieu ne prend pas d’autre chemin que l’amour et la paix, qu’il peut susciter dans chaque cœur humain en se faisant le plus petit.
En cette nuit de Noël, laissons-nous offrir la PAIX.

Les bergers auprès des troupeaux entendirent un bruit étrange semblant provenir du ciel. Le cœur des bergers fut rempli d’inquiétude. Après la surprise de voir le ciel s’ouvrir et les anges se pencher sur la terre pour annoncer l’avènement du Messie, une grande JOIE les envahit. Dieu les invite à entrer dans sa JOIE ! Le Seigneur de leurs pères se donne à contempler dans un tout petit. Et Dieu les envoie annoncer cette joie à ceux-là même qui n’avaient pas accueilli les étrangers en voyage et la femme sur le point d’accoucher. Il est urgent de réveiller tous les dormeurs de Bethléem et d’ailleurs.
En cette nuit de Noël, laissons-nous envahir par la JOIE.

Aujourd’hui, à la suite des bergers, nous sommes peuple en marche, invités à contempler un enfant qui a besoin de chaleur et de protection. Admirons ce Dieu qui se laisse aider par l’homme. L’enfant Jésus ne peut naître et grandir que si des hommes et des femmes l’accueillent en partant à sa rencontre, lui offrent un toit, une famille, une communauté. Ainsi ces 5 étoiles sont la marque de Dieu qui se fait homme en le rejoignant dans ses faiblesses, ses fragilités, pour peu qu’il ait la FOI, l’ESPERANCE et la CONFIANCE pour trouver la JOIE et la PAIX.

Jean-Michel Barriac

Diocèse de Rodez