Adieu au p. Raphaël Bui

2016-09-18-aperitif-a-naucelleLe dimanche 18.9 la paroisse de St Barnard en Ségala a fait ses adieux au Père Raphaël Bui qui a été son prêtre modérateur pendant plus de 3 ans. Nombre de jeunes et de paroissiens ont tenu à être présents à la messe et lui témoigner leur reconnaissance pour ce qu’il a « mis en route  à la paroisse. Après la célébration, un verre de l’amitié a été offert à l’assistance sur la place St Martin, suivi d’un repas partagé aux salles paroissiales pour ceux qui le souhaitaient.

Mot de l’EAP

2016-09-18-messe-dau-revoir-a-naucelle-04C’est au nom de l’équipe de l’EAP que je t’adresse ces quelques mots. Cette messe est ta messe d’adieu à ta paroisse St Bernard en Ségala en tant que prêtre modérateur. Pour nous EAP, les liens que nous avons tissés au fil de nos rencontres, débats, visites dans les relais ont fait de toi notre père spirituel. Ces liens vont perdurer en dehors du temps présent pour nous guider, encore longtemps, dans notre mission bien modeste d’évangélisation.

Si parfois nos pensées avaient quelques difficultés à être en osmose, c’est que ta vision tout à fois progressiste et passéiste (au bon sens du terme) de l’Eglise était difficile à appréhender pour des personnes d’un certain âge ; que veux-tu les habitudes durent !… Et pourtant l’image d’une Eglise archaïque fondée sur celle d’un Dieu vengeur est à l’opposé de notre Eglise en marche, à la suite du « Dieu amour ». Ton passéisme est un retour aux sources, il est à l’image des premières communautés chrétiennes au lendemain de la Pentecôte, lorsque le partage, l’amour du prochain et la prière étaient les maîtres mots de ces communautés. En ce sens, l’encyclique « Laudato si » de notre Pape François en fait un parallèle absolu. Par ailleurs ta vision économique et humaine est bien loin du capitalisme triomphant, elle est celle qui se tourne vers les plus démunis et les réfugiés (nous en avons eu un exemple avec la famille Iufa). Et là encore, on ne peut que faire le parallèle avec notre Pape François.

Pour essayer de créer cette communauté, tes soirées débats auxquelles étaient conviés ceux qui se préparaient au mariage, au baptême, devaient non seulement leur permettre d’approfondir le sens réel du sacrement en tant que signe de Dieu, mais surtout de créer des liens entre chrétiens.

2016-09-18-repas-partage-a-naucelle-04Cette vie nouvelle que tu as essayé d’insuffler à notre communauté restera pour nous EAP (qui nous l’espérons va s’étoffer d’ici peu) la ligne directrice de notre action. En cette année synodale, matérialisée par l’image d’une Eglise en marche à la suite de son Pasteur, tu as été ce Pasteur en marche gardien de ses brebis qui, avec le Père Quintard, continueront de suivre les voies que tu nous as tracées : « vivre l’Evangile en créant des liens » .

Merci, Père Raphaël, pour tout ce que tu nous as apporté, même si ton passage parmi nous a été trop bref.